Nous soutenons ce site: L'école à la maison

0 comments

l’école à la maison avantages et inconvénients

L’école à la maison avantages et inconvénients. Du point de vue de l’autisme ou de la dyslexie, qu’en est-il ? Et quid de la précocité, du TDAH, des autres dys (dyspraxie, dysécolie, dysmathie…) ?

Les dyslexies font peur. C’est aussi un… business bien installé.

Dys, TDAH, précocité… l’épidémie folle

Déjà, s’interroger: pouquoi cette multiplication par 1000 ? De meilleurs dépistages ? Pas du tout, on avait en 1970 les mêmes moyens de reconnaître des symptômes. En revanche, les labos ont changé la donne en créant des diagnostics.

Enquête.

La première fois que le site de l’école à la maison.com a évoqué les mots dyslexie, dysorthographie ou dyspraxie, disant que cela venait essentiellement de la manière dont on instruisait – mal – les enfants, cela dérangeait. Aujourd’hui, les meilleurs connaisseurs de la question leur emboîtent leur pas.

Voilà pourquoi il est intéressant de regarder ce que dit ce site.

Tous les jours, c’est l’hécatombe. 90% des gens ont un « problème ». Leur enfant a un « problème ». Les dys représentent plus de la moitié de ces problèmes.

image publiée avec l’autorisation de l’école à la maison.com

Il y a des parents qui attendent depuis 3 ans pour avoir leur rendez-vous avec le spécialiste parce qu’on leur a dit que leur enfant a une dyslexie, une dysorthographie ou autre. Entendre cela les a soulagés, bien sûr,  parce qu’ils constataient que leur enfant avait des difficultés. Beaucoup de gens confient qu’ils se sont sentis soulagés quand on leur a dit que leur enfant étaient dys. Pendant 3 ans, ils ne peuvent pas entendre autre chose que: « Votre enfant a un problème, faites vite, voyez quelqu’un, il faut le sauver car il n’est pas compris. »

Besoin d’être écouté

Et ce qu’il y a de bien dans ces rendez-vous avec les spécialistes, c’est généralement que l’enfant est écouté. On s’occupe de lui.

L’écoute, la sacro-sainte écoute. Les parents jugent qu’un spécialiste qui les écoute est compétent. Peu importe si son diagnostic va être faux.

Les parents ont besoin d’exister dans le regard de l’autre et quand ils sont écoutés, ils ont l’impression qu’on les prend en compte.

Mais voilà: une écoute peut être accompagnée d’une incompétence totale en médecine. On verra la véritable estime du spécialiste pour les parents dans le diagnostic qu’il délivrera, en fait. L’écoute n’est pas suffisante en soi !

Quel outil a-t-il été employé ?

Un spécialiste vous a délivré un diagnostic de « dys ». A-t-il utilisé un scanner, une Image à Résonance Magnétique (IRM) ? Si non: diagnostic invalide. Un diagnostic, c’est formel, c’est pas « peut-être. » Donc, si c’est « peut-être », c’est un diagnostic invalide. Un indice : si ce spécialiste reçoit des « visites médicales » de la part de labos, il dépend du système traditionnel des laboratoires pharmaceutiques: son avis est donc sujet à caution.

Diagnostic, jugement de l’école, mises en cause de la part de l’école, tout vise votre enfant. Il est le coupable idéal, il doit avoir « un problème ».

La suite sur https://l-ecole-a-la-maison.com/dyslexie-dysorthographie-et-autres-dys-la-realite-video/


Tags


You may also like

La société normalisée, selon Nietzsche

Leave a Repl​​​​​y

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Direct Your Visitors to a Clear Action at the Bottom of the Page